Archives

Euthanasie, Suicide Assisté

28 juillet 2017

Flagrant mépris de la Loi sur l'aide médicale à mourir : Le Conseil des Canadiens avec déficiences est alarmé !

En effet, en novembre dernier, un médecin a proposé à Sheila Elson  de  lui fournir l’aide médicale à mourir (AMàM) pour sa fille atteinte de  spina bifida et de paralysie cérébrale.  À l’époque, la jeune Candace Lewis, âgée de 25 ans, était en phase terminale.   Elle a récupéré depuis!   Lire la suite.

15 juin 2016

Avis aux médias : Forum communautaire pour des mesures de sauvegarde robustes dans le projet de loi C-14 - Jeudi 16 juin 2016

Le jeudi 16 juin à Ottawa, joignez-vous au Forum communautaire pour des mesures de sauvegarde robustes dans le projet de loi C-14 organisé par la communauté pancanadienne à la défense des droits des personnes handicapées. Nous expliquerons aux parlementaires les enjeux des Canadiens et Canadiennes ayant des incapacités et leurs familles au sein de la réglementation de l’aide médicale à mourir.  Cet événement poursuit la conversation nationale lancée par la communauté pancanadienne à la défense des droits des droits des personnes handicapées. Nous sommes des Canadiens et des Canadiennes ayant des incapacités, les membres de leur famille, leurs défenseurs et des alliés au travail qui veillent à ce que le projet de loi C-14 protège les Canadiens et Canadiennes vulnérables Lire la suite.

15 avril 2016

Le Projet de loi C-14 : trop timide en matière de protection des Canadiens vulnérables

“Dans le jugement Carter, la Cour suprême du Canada avait donné deux affectations au gouvernement du Canada:  (1) instaurer un régime pour permettre aux personnes en fin de vie d’accéder à l’aide médicale à mourir et (2) protéger les Canadiens personnes vulnérables  qui, dans un moment de faiblesse, pourraient être incitées à accepter l’aide médicale à mourir. «  Malheureusement, en matière de protection des personnes vulnérables, le Projet de loi C-14 comporte de sérieuses lacunes a déclaré Rhonda Wiebe, coprésidente du Comité d’éthique en fin de vie du CCD.  Le Canada doit être plus vigilant pour protéger les personnes comme moi et les autres Canadiens en situation de handicap, pouvant être vulnérabilisés par des problèmes de santé ou par leur condition sociale ou économique. »  Lire la suite.

1er mars 2016

Les recommandations du Comité mixte spécial sur l'aide médicale à mourir présentent de sérieux risques pour les Canadiens vulnérables

Le Conseil des Canadiens avec déficiences (CCD) et l’Association canadienne pour l’intégration communautaire (ACIC) ont été atterrés en constatant  que les recommandations publiées aujourd’hui par le  Comité mixte spécial sur l’aide médicale à mourir,  menaçaient t la vie des Canadiennes et des Canadiens vulnérables.  Elles dérogent à l’ordre  de « limites strictes scrupuleusement surveillées et appliquées », stipulé  par   la Cour suprême du Canada.   Lire la suite.

29 janvier 2016

Mémoire du CCD au Comité mixte spécial sur l'aide médicale à mourir

Dans la cause Carter, la Cour suprême du Canada a souligné la nécessité d’instaurer un régime équilibré permettant aux patients d’avoir accès à l’aide médicale à mourir ainsi qu’à l’euthanasie volontaire (AMM/EV) et protégeant les personnes vulnérables de toute incitation au suicide. Le Conseil des Canadiens avec déficiences (CCD) croit fermement qu’un minimum d’évaluations obligatoires de la vulnérabilité, une procédure indépendante d’examen avec autorisation préalable et une garantie du Code criminel portant sur la vulnérabilité s’imposent à cette fin.  Lire la suite.

29 janvier 2016

Les trois piliers du régime d'aide médicale à mourir pour le Conseil des Canadien avec déficiences (CCD) : Droit aux soins palliatifs, évaluation de la vulnérabilité et Commission d'examen.

Le 28 janvier 2016 – Aujourd’hui, Rhonda Wiebe et Dean Richert, co-présidents du Comité d’éthique en fin de vie du CCD seront entendus par le Comité mixte spécial sur l’aide médicale à mourir.  I Lire la suite.

18 janvier 2016

UNE DÉCISION DÉCEVANTE

« La décision rendue aujourd’hui par  la Cour suprême du Canada (CSC) dans l’affaire Carter est décevante, a déclaré le Conseil des Canadiens avec déficiences (CCD) ». Lire la suite.

23 avril 2013

Célébration, au lieu de prévention, du suicide

Nous devrions nous demander: pourquoi est-ce que personne n’essaie d’arrêter Susan Griffiths de se suicider?  Faut-il permettre que les réalités quotidiennes de la vie en situation de handicap deviennent une raison suffisante pour obtenir de l'aide à mourir?  Est-ce que l'orgie médiatique autour de son histoire ne signifie pas que nous croyons que les réalités quotidiennes de la vie avec un handicap sont une raison suffisante pour obtenir de l'aide à mourir?  Est-ce que les médias devraient mordre à l'hameçon chaque fois qu'une personne avec une déficience étale son suicide sur la place publique.

  Lire la suite.

3 avril 2013

Le CCD est opposé au suicide assisté et en a avisé les députés fédéraux

Le Conseil des Canadiens avec déficiences (CCD), une organisation nationale d’hommes et de femmes handicapés œuvrant pour un Canada accessible et inclusif, félicite le Procureur général du Canada d’en appeler de la décision rendue dans la cause Carter qui annule l’interdiction canadienne de l’aide au suicide.  Lire la suite.

1er mars 2013

Appel de la cause sur le suicide assisté ? Opposition des Canadiennes et des Canadiens handicapés

Le CCD et l’ACIC s’opposent à toute modification du Code criminel qui autoriserait  l’aide au suicide.  Lire la suite.

5 février 2013

LES MILITANTS DES DROITS DES PERSONNES AYANT DES INCAPACITÉS METTENT EN DOUTE L'EFFORT POUR LÉGALISER L'AIDE AU SUICIDE PENDANT LA SEMAINE DE PRÉVENTION DU SUICIDE

Bien que le Québec observe la semaine de prévention du suicide du 3 au 9 février, les militants des droits des personnes avec déficiences mettent en doute qu’il soit approprié pour le gouvernement Marois de présenter un projet de loi pour légaliser le suicide assisté et l'euthanasie. Lire la suite.

9 novembre 2012

À combattre : La représentation médiatique dévalorisant les personnes handicapées.

Dans la culture occidentale, la vie avec une déficience est perçue de manière négative.  Pour les personnes  non  handicapées, déficience implique souffrance et médiocre qualité de vie.  Selon Paul Longmore, chercheur de l’université de San Francisco et éminent intervenant pour les personnes handicapées, les professionnels de la santé évaluent la vie avec une déficience beaucoup moins positivement que ne le font les personnes concernées.  Lire la suite.

30 mars 2012

Les personnes handicapées ont été traitées d'êtres inférieurs, pétris de souffrance par l'émission « Taking Mercy » de Global.

Le Conseil des Canadiens avec déficiences (CCD), organisation nationale de défense des droits des personnes handicapées, demande à Global de réparer le mal fait aux personnes handicapées en diffusant une émission complémentaire à son blogue média « Taking Mercy ».  De plus, l’organisation nationale portera plainte contre la couverture de Global. Lire la suite.

17 novembre 2011

Non à la suppression de la vie : Voilà le jugement souhaité par le CCD!

Or, la légalisation du suicide assisté est porteuse d’abus létal. Lire la suite.

29 juin 2010

Les Canadiens avec des déficiences : Nous ne sommes pas encore morts

Le 16 juin 2010, deux Canadiens handicapés, Rhonda Wiebe, coprésidente du Comité d’éthique en fin de vie du CCD et Jim Derksen, membre du Comité, ont comparu devant le Comité parlementaire des soins palliatifs et des soins prodigués avec compassion, afin de lui présenter le mémoire du CCD « Les Canadiens avec des déficiences : Nous ne sommes pas encore morts. » Lire la suite.

16 juin 2010

Canadiens avec déficiences: Nous ne sommes pas encore morts

« J’aimerais mieux être mort que de vivre avec un handicap » sont des réflexions que les personnes handicapées, surtout celles qui souffrent d’un handicap grave, entendent souvent de la part de personnes non handicapées. De tels commentaires reposent sur une fausse prémisse selon laquelle les personnes handicapées ont une piètre qualité de vie. Ces fausses prémisses à propos de la qualité de vie ont le pouvoir de déclencher des réactions préjudiciables aux personnes handicapées. L’utilisation d’une approche simpliste pour élaborer une politique de fin de vie entraînera une discrimination généralisée envers les personnes handicapées qui sont gravement malades ou à la fin de vie.

En 1996, le CCD a adopté une résolution énonçant : « Le CCD s'oppose à toute mesure gouvernementale visant à décriminaliser le suicide assisté, à cause des graves potentialités d'abus et de l'image négative qui se dégagerait si le meurtre des personnes handicapées était légalement sanctionné. » Le CCD y explique les raisons de son opposition à la légalisation du suicide assisté et partage ses recommandations dont l’objectif est de combattre l’idée des Canadiens voulant que le suicide assistée soit l’unique option.
  Lire la suite.

16 juin 2010

Compassion mortelle

Vivre avec une déficience est inconcevable pour les personnes non handicapées et nous, personnes avec des déficiences, le savons parfaitement. Elles nous affirment préférer mourir plutôt que de vivre avec des limitations fonctionnelles. Pour elles, déficience implique douleur, souffrance et dépendance. Cette attitude se manifeste quelquefois sous la forme d’une compassion mortelle où par bienveillance, on peut aider une personne handicapée à mourir. Et c’est ainsi que sont blessées de nombreuses personnes avec des déficiences. Aujourd’hui, Rhonda Wiebe et Jim Derksen, deux Canadiens handicapés, ont comparu devant le Comité parlementaire des soins palliatifs et des soins prodigués avec compassion, afin d’exposer les dangers vers lesquels nous entraîne cette compassion mortelle et d’expliquer comment désintoxiquer les cercles de soins médicaux et de politique publique, tous deux atteints par ces insidieux préjugés. Lire la suite.

2 décembre 2009

Lettre à l'éditeur: Objet : Humanité pour les « emmurés », patients atteints du syndrome d'enfermement (25 novembre 2009)

Les erreurs de diagnostic voulant que les patients « emmurés » soient dans un état végétatif confirment le fait que les médecins ne devraient pas avoir le contrôle exclusif des décisions de fin de vie. Comme pour toutes les disciplines humaines, la pratique de la médecine est affectée par des limites du savoir et teintée par la perception culturelle du comportement humain. Lire la suite.

24 juillet 2009

Faits saillants du Projet de loi C-384

Faits saillants du Projet de loi C-384 Que fera le Projet de loi C-384? – Il légalisera l’euthanasie et le suicide assisté au Canada. Lire la suite.